Actualités

Auto entrepreneur

Auto entrepreneur : quel statut ?

Auto entrepreneur le choix de votre statut pour le lancement de son activité. Le statut d’auto-entrepreneur est assez fortement médiatisé depuis sa mise en place en janvier 2009 par le gouvernement de l’époque. Cette forte médiatisation explique en partie l’attrait des aspirants à la création d’entreprise pour ce statut. Mais pourquoi choisir de devenir auto-entrepreneur lorsque l’on veut lancer son activité et qu’on débute dans le domaine de l’entreprenariat ? Est-ce la meilleure option, que faut-il vérifier avant de se décider pour ce statut d’entreprise et quelles sont les limites de ce régime simplifié ?

L’auto-entrepreneur a été créé pour mettre le pied à l’étrier à toutes celles et ceux qui avaient l’envie de se mettre à leur compte sans oser le faire par peur de la complexité des démarches administratives et des risques financiers associés : en effet, pour la plupart des statuts d’entreprise dit “traditionnels” il y a une part de risque lié aux charges à payer, même avec un chiffre d’affaires très faible. Au contraire, le statut d’auto-entrepreneur offre beaucoup plus de souplesse avec une promesse qui séduit énormément : “sans chiffre d’affaires, rien à payer, et des charges et taxes proportionnelles à ce chiffre d’affaires.”. Cette idée est particulièrement sécurisante.

Le deuxième avantage est le fait de pouvoir faire son inscription auto-entrepreneur en quelques minutes sur Internet. A l’heure de l’immédiateté où tout se fait quand on veut et en quelques minutes sur Internet, les démarches administratives et la création d’entreprise devaient être un peu optimisées pour séduire les plus jeunes… et c’est désormais une réalité ! Cependant le candidat auto-entrepreneur doit prendre le temps de réfléchir et de préparer son projet et que devrait être rappelé au moment de l’inscription ! Certains se lancent sans préparation et sans même avoir pris le temps de lire les informations de référence de leur futur statut !

Le troisième avantage qui incite beaucoup de personnes à choisir ce régime simplifié est qu’il n’est pas nécessaire de quitter son emploi : le cumul entre contrat salarié et auto-entrepreneur est tout à fait possible et permet d’arrondir ses fins de mois et d’augmenter largement son pouvoir d’achat. Mais attention à ne pas faire de concurrence déloyale et à respecter les clauses contracuelles qui vous lient à votre employeur !

Dernier avantage : la cessation d’activité est là encore très simple si vous estimez que finalement ce n’était pas une bonne idée ou que vous vous rendez compte que celà vous demande trop de travail pour un chiffre d’affaires trop faible. Que ce soit via un formulaire papier ou même en quelques minutes sur Internet, déclarer la cessation d’activité est très rapide et ultra simplifiée. Mieux encore, arpès plusieurs mois consécutifs sans chiffre la fermeture de votre entreprise est automatique et vous recevez un courrier pour vous en avertir.

Bref, le statut d’auto-entrepreneur est idéal pour tester un projet d’entreprise que vous gardiez en tête depuis des mois ou des années sans oser vous lancer, vérifier s’il est effectivement viable sur le terrain et pas seulement en théorie, et vous confronter à la réalite pour savoir si vous avez les capacités et le temps de le développer, le tout sans prendre de gros risques : c’est bien cela l’intérêt majeur de ce nouveau statut !